Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone au 06 79 69 17 71  ou ClicRDV

Vous pouvez prendre contact par courriel à l’adresse:

Les interventions en entreprise et les consultations se font sur rendez-vous, du lundi au samedi midi

Adresse: 38 rue Frédéric Chopin, 44220 Couëron

Le Shiatsu

Introduction

idéogramme shiatsu

Shiatsu est un mot d’origine japonaise, signifiant pression (atsu) des doigts (shi). Cette traduction littérale nous informe déjà sur la technique. “Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques”, (Théorie et pratique du Shiatsu, Ministère japonais de la Santé, 1957). En 1955, sous l’impulsion de Tokujiro Namikoshi (1905-1999), fondateur de l’Ecole japonaise de Shiatsu et dirigeant de l’Association Japonaise de Shiatsu, le Ministère japonais de la Santé reconnaissait le Shiatsu comme médecine officielle. En 1964, il distinguait Shiatsu et massage sur la base des différences des résultats obtenus par les pressions.

Le shiatsu : une approche holistique

Le Shiatsu consiste ainsi en une « lecture » de la personne différente de celle réalisée par la médecine occidentale. Par conséquent, il n’est, et ne doit, à aucun moment, être en concurrence ou en conflit avec elle. Il ne doit pas non plus, être considéré comme un moyen de se passer d’un professionnel de santé. Le shiatsu ne traite ni les pathologies avec lésion au sens large, ni les infections, ni les malformations. Ces pathologies doivent rester du strict ressort du médecin. Par contre, au-delà du seul bien-être, le Shiatsu aide la personne à garder ou à retrouver un équilibre physique, émotionnel et psychique. Il aide ainsi à gérer et réduire les troubles fonctionnels, émotionnels, comportementaux et psychosomatiques.

Le Shiatsu est une approche holistique. Les dimensions physique, psychique et émotionnelle de la personne sont prises en compte. Ses aspirations, sa culture, ses croyances, ses sentiments, ses valeurs sont également considérées…

shiatsu holistique

Le shiatsu aborde les difficultés par le soma. Cette approche par le physique aide à se libérer de la « carapace » dont nous nous entourons parfois pour affronter les difficultés. Vous savez, cette armure qui nous enferme et nous empêche de réagir de façon appropriée. Les pressions exercées permettent de détecter des « irrégularités » et de rétablir l’équilibre. Ces « déséquilibres » de l’organisme se traduisent notamment par des différences de température, des tensions, des zones sensibles, douloureuses. Autant de signes d’avertissement du dysfonctionnement notamment du Système Nerveux Autonome.

Afin de prendre soin et à préserver au mieux sa santé, l’idéal est de pratiquer le Shiatsu de manière préventive. Les moments à privilégier sont les intersaisons, avant une période de surmenage, aux premiers symptômes de troubles.

Ni massage, ni idéologie, ni médecine au sens occidental du terme, le shiatsu, selon la philosophie asiatique devrait avant tout être pratiqué en prévention afin de stimuler les défenses naturelles de l’organisme pour maintenir forme physique et mentale pendant toute l’année. Les prestations ne s’apparentant à aucune pratique médicale ou relevant de la kinésithérapie, le shiatsu ne peut en aucun cas remplacer la consultation d’un professionnel de santé.

Le Shiatsu: une discipline de la Médecine Traditionnelle Chinoise

Brève histoire du shiatsu

Histoire du shiatsu

La période Meiji (1868 – 1912) marqua l’ouverture du Japon et l’introduction de la médecine occidentale. Les disciplines recourant aux vibrations – percussions – étirements pour le maintien d’un état de bien être perdirent alors de leur importance. Par contre, les techniques curatives comme la chiropraxie, l’ostéopathie et les « massages occidentaux », elles, se développèrent. À la fin de la seconde guerre mondiale, l’objectif était d’isoler au maximum le Japon de l’influence chinoise. C’est ainsi que la médecine occidentale fit une nouvelle poussée. Le rattachement à ce moment-là du shiatsu à la neurophysiologie lui assura sa reconnaissance et sa pérennité.

Shiatsu et énergétique chinoise

méridien acupuncture

Pourtant Shiatsu et énergétique chinoise sont indissociables. D’abord, le shiatsu est inspiré de techniques chinoises de massage. Ensuite, le shiatsu s’appuie sur les fondamentaux de l’énergétique chinoise. Les théories des cinq éléments, des cinq organes et des six entrailles, du yin et du yang, établissent la nature des relations physiologiques complexes de l’organisme. Elles suggèrent les causes et la genèse des maladies, les principes du diagnostic et proposent les stratégies de traitement. Ainsi le praticien de Shiatsu raisonne-t-il en termes d’état général du corps (terrain en énergétique chinoise). Il se base sur la constitution, la fonction / état de santé et les interrelations entre les grands ensembles énergétiques pour identifier où la maladie pourrait, ou a pu prendre racine.

Les grands ensembles énergétiques de l’énergétique Chinoise

Les ensembles énergétiques, aussi dénommés Organes, sont des systèmes complexes. Il en existe 5. Ils intègrent à la fois la réalité anatomique d’un organe – cœur, rate, poumon, rein, foie. Mais aussi celle d’un viscère – vésicule biliaire, estomac, intestin grêle, gros intestin, vessie, système parasympathique (triple réchauffeur en énergétique chinoise). On y retrouve également un tissu, un organe des sens, un son, une odeur, une saveur, une couleur, une condition climatique, une émotion. L’intégration dans les ensembles énergétiques des émotions et des facultés mentales illustre bien l’idée que corps et esprit sont indissociables.

Chaque « composant » reflète l’état de l’ensemble auquel il appartient et peut être utilisé pour établir le bilan énergétique.  Les couleurs s’observeront essentiellement au niveau du teint. Les saveurs (acide, amère, sucrée, piquante et salée) sont importantes dans le traitement par la diététique et la pharmacopée chinoise. Elles peuvent également traduire un trouble de l’ensemble auquel elles sont liées. Les conditions climatiques peuvent influencer ou même nuire aux Organes. Les fortes chaleurs, par exemple, peuvent être dangereuses pour le cœur. Enfin, toujours selon l’énergétique chinoise, la gestion des émotions est influencée par l’état de l’ensemble auquel elle est rattachée. Ainsi, par exemple, la colère s’exprimera-t-elle plus « sereinement » si l’ensemble énergétique auquel appartient le foie est équilibré. Réciproquement, des émotions trop fréquentes, trop violentes peuvent déséquilibrer énergétiquement l’ensemble auquel elles sont associées.

Le bilan énergétique

L’état physiologique des ensembles énergétiques se manifeste de façon visible. Ces manifestations sont accessibles par exemple au niveau des points d’acupuncture et les méridiens. (Les méridiens sont assimilables à des canaux de transport du Qi sur lesquels sont situés les points d’acupuncture). La couleur du teint ou les troubles cutanés apportent également de précieux renseignements. La façon dont chaque émotion est gérée nous donnera une indication sur l’état de l’ensemble auquel elle est liée. Ainsi, par exemple, la colère s’exprimera-t-elle plus « sereinement » si l’ensemble énergétique dans lequel se trouve le foie est équilibré. L’attirance ou au contraire la répulsion pour une saveur traduisent pareillement un trouble de l’ensemble auquel elles sont apparentées. La réaction aux conditions climatiques est à prendre aussi en considération. Ainsi les fortes chaleurs, par exemple, peuvent être dangereuses pour le Cœur si celui-ci est déséquilibré.

Mécanisme d'action du Shiatsu

Au-delà de cette seule lecture, le Shiatsu est aussi là pour lever les blocages détectés et rééquilibrer l’organisme. Il faut savoir que des blocages ou des déséquilibres énergétiques persistants peuvent, à la longue, conduire à la pathologie. Les pressions :

(i) provoquent un relâchement

tendino-musculaire : les muscles se détendent, les tendons et les articulations s’assouplissent. Les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont également « décomprimés ». La la circulations sanguine et la circulation lymphatique sont ainsi favorisées

SNA et shiatsu

Effet du Shiatsu et Système Nerveux Autonome

(ii) agissent indirectement, par l’intermédiaire du Système Nerveux Autonome (SNA). La stimulation, des récepteurs cutanés et tendino-musculaires génère des informations qui sont transmises au système nerveux central. Celui-ci envoie, en retour, des informations à l’origine de modifications fonctionnelles dans l’organisme (sécrétion de sucs gastriques, sécrétions hormonales…).

Cette action passant par le SNA a permis à Tokujiro Namikochi de faire rattacher le Shiatsu comme à la neurophysiologie.

Effet et bienfaits du Shiatsu

Effet

Un des premiers effets du shiatsu est la détente. Il n’est d’ailleurs pas rare que les personnes s’assoupissent ou s’endorment pendant une séance. La répartition et la circulation harmonieuse du Qi est un deuxième effet. Le Qi, que l’on appelle de façon générique « les énergies » est une notion complexe en médecine traditionnelle chinoise. De ce fait, le terme est difficile à traduire. Il s’agit à la fois des flux vitaux (influx nerveux, liquides organiques…), mais aussi de la respiration des cellules, de l’activité vitale de l’organisme. Globalement le Qi représente tout ce qui est nécessaire à la vie. La santé est un état dynamique et instable. Notre organisme lutte en permanence pour le maintien de son équilibre (postural, hormonal, nerveux, thermique, homéostatique….). Une mauvaise circulation, une mauvaise production du Qi ou un déséquilibre énergétique, engendrent la maladie et/ou la douleur. La disparition du Qi correspond à la mort.

Les bienfaits

Le Shiatsu améliore l’équilibre énergétique, stimule les défenses naturelles, favorise la dissipation des douleurs et l’état de santé. Il favorise la relaxation, la détente, le lâcher-prise. Il permet une meilleure gestion des émotions et du stress. Le shiatsu libère les tensions physiques et psychiques ainsi que les blocages fonctionnels. Cela permet ainsi de prévenir différents troubles comme les dorsalgies, les raideurs articulaires et musculaires par exemple.  La diminution des tensions a un effet bénéfique sur les troubles de l’appétit, les troubles du sommeil, certains problèmes dermatologiques. Le shiatsu améliore la capacité d’adaptation à l’environnement et stimule les capacités d’auto-guérison.

Les pressions et relâchements exercés rendent souplesse à la peau, aux muscles, aux tendons, aux articulations.

Ils décompriment les terminaisons nerveuses et les vaisseaux ce qui améliore la circulation sanguine et lymphatique. Le débit sanguin est ainsi accéléré. Les tissus et organes sont mieux oxygénés et nourris. L’élimination des déchets du travail musculaire est améliorée. La réponse musculaire est augmentée. Le temps de récupération est diminué. La résistance, l’élasticité et la mobilité de la fibre musculaire sont également améliorées.

Ils induisent des effets réflexes sur le système nerveux, le système hormonal, les organes internes et leurs fonctions. Ils agissent sur les affections psychosomatiques et sur le comportement.

Le praticien de Shiatsu aide la personne à garder ou à retrouver un équilibre physique, émotionnel et psychique.

Conclusion

Le shiatsu est une invitation au bien-être, à l’équilibre physique, psychologique et émotionnel, à être acteur de sa santé. C’est une approche préventive et complémentaire particulièrement indiquée pour redonner de l’énergie, calmer et gérer les émotions et le stress. Elle est également appropriée pour soulager les douleurs, améliorer la digestion, lutter contre les troubles du sommeil et la fatigue. Le shiatsu est un soutien précieux pour les personnes soumises à des traitements particulièrement épuisants pour l’organisme. Ainsi en est-il des personnes traitées contre les cancers ou relevant d’une longue maladie. Le shiatsu permet au corps de s’exprimer et peut libérer la parole. Pour cela c’est un très bon complément d’une psychothérapie. C’est une pratique douce et sans effet secondaire pour la santé. Les intersaisons, les premiers symptômes de troubles, les périodes de surmenage sont des moments particulièrement pertinents pour recevoir un shiatsu.